-ate

-ate

-ate
Suffixe employé en chimie, pour former des substantifs (ex. sulfate, carbonate).

⇒-ATE, suff.
Suff. utilisé en chim. et formateur de subst. masc.
I.— Sert à désigner les sels ou esters obtenus par l'action d'un acide en -ique (acide plus oxygéné que l'acide en -eux corresp.) sur une base (> sel) ou un alcool (> ester).
Rem. Aux acides en -ique correspondent les sels en -ate; aux acides en -eux correspondent les sels en -ite, aux hydracides (-hydrique) correspondent gén. des sels en -ure.
A.— Le rad. du mot dér. en -ate (chlorate) désigne le corps simple (autre que l'oxygène et l'hydrogène) qui entre dans la compos. de l'acide.
Rem. Ce rad. est qqf. précédé d'un préf. (ex. per dans [per]chlorate). Ainsi l'acide donne :
[sur]antimoniate < antimonique; [sesqui]arséniate < arsénique; [méta-, ortho-, penta-, per-, tétra]borate < borique; bromate < bromique; [bi-, per]carbonate < carbonique (non isolé); [per]chlorate < [per]chlorique; [bi]chromate < chronique; cyanate < cyanique; ferrate < ferrique (non isolé); [hyper]iodate < iodique; manganate < manganique; nitrate ou azotate < nitrique; [hypo-, méta-, para-, per-, sous-, super]phosphate < [ortho]phosphorique; séléniate < sélénique; silicate < silicique; [bi-, hypo-, per]sulfate < sulfurique
uranate « combinaison de l'oxyde uranique avec les bases » (Lar. 20e); thionate « nom générique des sels que les acides de la série thionique [gr. théion « soufre »] forment avec les bases » (LITTRÉ).
B.— Le rad. du mot dér. en -ate :
1. Désigne le corps composé qui sert à former l'acide (lactate) ou l'acide lui-même (phénolate). Ainsi l'acide donne :
[par]acétate < acétique (lat. acetum « vinaigre »)
[per]benzoate < benzoïque (lat. médiév. benzos [BL.-W.5])
butyrate < butyrique (lat. butyrum « beurre »)
camphorate < camphorique
lactate < lactique
margarate < margarique (obtenu par synthèse-saponification du cyanure de cétyle)
margaritate < margaritique (obtenu par distillation de l'huile de ricin)
oléate < oléique (lat. oleum « huile »)
phénolate ou phénate < phénique (ou phénol) « Sel alcalin ou éther-sel d'un phénol » (Lar. 20e)phénolate de sodium, de benzyle; phénate de sodium, de benzyle
perphtalate < phtalique (de naphtaline nom commun du naphtalène)
stéarate < stéarique (gr. stear « graisse »)
tartrate < tartrique
tungstate < tungstique
urate < urique
2. Est lui-même un mot dér. :
cyanurate. « Sel produit par la combinaison de l'acide cyanurique avec une base » (LITTRÉ)
nitranilate. « Sel produit par la combinaison de l'acide nitranilique avec une base » (LITTRÉ)
3. Est un mot composé :
chlorosulfate, fluoborate (< acide fluoborique [LITTRÉ]), fluosilicate (< acide fluosilicique [Ibid.]), glycérophosphate (< acide glycérophosphorique [Lar. 20e]), glycérosulfate (< acide glycérosulfurique [Ibid.]), hydrocarbonate, hydrochlorate ou chlorhydrate , cf. supra chlorate, hydrophosphate, hydroséléniate, hydrosilicate, iodhydrate (< acide iodhydrique [LITTRÉ]), muriosulfate, phosphoglycérate (< acide phosphoglycérique [Ibid.]), pyrophosphate (< acide pyrophosphorique), sulfoantimoniate (< acide sulfoantimonique), sulfocarbonate, thiosulfate, tungstosilicate (acide tungstosilicique)
4. Le rad. du mot dér. en -ate ne désigne ni un corps simple, ni un corps composé :
cacodylate (< acide cacodylique; gr. kakos « mauvais » et odmê « odeur »)
citrate (< acide citrique; lat. citrus « cédratier, thuia »)
crénate (< acide crénique; gr. krênê « source »)
formiate (< acide formique; lat. formica « fourmi »)
fulminate (< acide fulminique; lat. fulmen, -inis « foudre »)
glycocholate (< acide glycocholique; gr. glukos « doux » et kholê « bile »)
muriate vx pour hydrochloratehydrochlorate (lat. muris « saumure »)
[quadr]oxalate (< acide oxalique; lat. oxalis « oseille »)
picrate (< acide picrique; gr. pikros « amer »)
salicylate (< acide salicilique; lat. salix, -icis « saule »)
Rem. Le suff. -ate s'emploie qqf., surtout dans l'anc. terminol., pour désigner des sels d'hydracides, et prend alors la place du suff. -ure. Ainsi le prussiate est le sel de l'acide prussique ou cyanhydrique; on dit plutôt cyanure. Ammoniate est tombé en désuétude au profit de ammoniure. Les sulfhydrates « sels dérivant de l'acide sulfhydrique » (Lar. 20e), sont des sulfures dans lesquels un seul hydrogène est substitué. Les bromhydrates sont les sels « résultant de l'action de l'acide bromhydrique sur une base » (Ibid.) : bromhydrate de morphine. Mais on dit plus gén. bromure pour les bases inorganiques : bromure de potassium. Le fluorhydrate est l'anc. nom des fluorures acides. Le chlorocuprate est « la combinaison du chlorure de cuivre avec un chlorure métallique » (Ibid.). Cf. supra I A chlorate, chlorure, chlorhydrate.
II.— Plus rarement. Sert à désigner des corps qui ne sont pas des sels :
alcoolate. « Corps résultant de la substitution d'un métal à l'hydrogène dans la fonction alcool » (Lar. 20e)
hydrate. « Nom donné à différents composés de l'eau par substitution, ou formés par combinaison directe d'une substance déterminée avec l'eau » (Lar. 20e) monohydrate
méthylate. « Alcoolate dérivant de l'alcool méthylique » (Lar. 20e)
saccharate. « Dénomination impropre de la combinaison des alcalis avec le sucre (synon. sucrate, saccharosate) » (Lar. 20e)
Rem. PICHON 1938-40, p. 11, note un hapax dans la lang. méd. : ,,... il se souciait bien peu du sens chimique respectif exact des suffixes -ure, -ite, et -ate le grand clinicien Ricord, le jour où il lui vint de baptiser scrofulate de vérole les lésions à l'édification desquelles la syphilis et la « scrofule » lui paraissent avoir contribué``.
MORPHOL. — Le fait le glus remarquable est la corresp. rég. du suff. -ate et du suff. -ique (cf. supra I A). Le suff. -ate peut s'accoler à des mots eux-mêmes dér. (cf. supra I B 2 cyanurate). Il peut fonctionner en position d'infixe : -atique : sulfatique; -até : bicarbonaté, décarbonaté...
PRONONC. — La finale (et pas seulement le suff.) -ate a gén. une voyelle ant. brève, sauf Pilate (cf. MART. Comment prononce 1913, p. 21, et FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 61).
ÉTYMOL. ET HIST.
A.— Étymol. — Au XVIIIe s., les chimistes disaient plumbum acetatum, littéralement « plomb acétaté » : -atum, finale participiale, est accolée à des bases subst. (cf. NED, s.v. -ate; DEI, s.v. -ato3).
B.— Productivité. — Productif dep. le XVIIIe s. :
1782 arséniate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1782 citrate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1782 muriate (DAUZAT 1972)
1782 phosphate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1787 acétate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1787 benzoate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1787 borate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1787 carbonate (DG)
1787 fluate (Pt ROB.)
1787 formiate (Pt ROB.)
1787 nitrate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1787 oxalate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1787 prussiate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1787 sulfate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1797 chromate (Pt ROB.)
1798 urate (DAUZAT 1972)
1799 saccharate (DAUZAT 1972)
1801 antimoniate (Pt ROB.)
1802 hydrate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1802 lactate (DAUZAT 1972)
1809 tartrate (BL.-W.5)
1821 chlorate (DAUZAT 1972)
1823 fulminate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1836 azotate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1836 picrate (BL.-W.5, DAUZAT 1972)
1836 séléniate (DAUZAT 1972)
1836 stéarate (DAUZAT 1972)
1838 aluminate
1839 ferrate (Pt ROB.)
1840 manganate (DAUZAT 1972)
1842 bicarbonate (DAUZAT 1972)
1842 bromate (DAUZAT 1972)
1842 hydrocarbonate (DAUZAT 1972)
1842 hydrosilicate (DAUZAT 1972)
1842 purophosphate (DAUZAT 1972), [1845, Pt ROB.]
1843 butyrate (Pt ROB.)
1846 bichromate (Pt ROB.)
1846 perchlorate (Pt ROB.)
1846 uranate (Pt ROB.)
1855 salicylate (DAUZAT 1972)
1863 chlorhydrate (DAUZAT 1972, LITTRÉ)
1869 phénate (DAUZAT 1972)
1872 sucrate (DAUZAT 1972)
1874 permanganate (Pt ROB.)
1876 thiosulfate (Pt ROB.)
1898 cacodylate (Pt ROB.)
vers 1900 ferroprussiate (Pt ROB.)
XXe s. phénolate (DAUZAT 1972), [1904, Pt ROB.]
XXe s. superphosphate (DAUZAT 1972)
C.— Finales homophones
Rem. -ate est aussi une finale de subst. ne relevant pas du domaine de la chimie. Ce sont des empr., gén. du masc. (certains sont qqf. empl. comme adj.), de l'inanimé pour la plupart.
1. Finale de subst. de l'inanimé empruntés :
a) Au lat. ou au gr. : agate, lat achates < gr. « pierre précieuse » (BAILLY); agérate, lat. sc. ageratum < gr. « marjolaine, origan »; aromate (d'abord aromat) < lat. médiév. aromatum < aroma et de aromaticus, gr. ; astate < gr. ; disparate < lat. disparatus, influence de l'esp. disparate (verbe disparatar « faire des actes extravagants »); lemniscate, lat. tard. lemniscatus < lemniscus « ruban », gr. « ruban »; prostate < gr. « qui se tient en avant »; stigmate < lat. stigmata, plur. neutre de stigma « marque » < gr. « piqûre »; strate < lat. stratum « chose étendue ».
b) À l'ital. ou à un dial. ital. : cantate < cantata; cassate < cassata; régate < vénitien regata; casemate < casamatta.
c) À l'esp. : patate < batata; tomate < tomata.
d) Au turc avec un intermédiaire ital. : savate < çabata par l'intermédiaire de l'ital. ciabatta.
e) Suricate, surikate est un mot d'indigène d'Afrique du Sud.
2. Finale de subst. de l'animé. Mots empr. au lat. ou au gr. dont certains sont empl. adjectivement : acrobate < gr. ; automate < gr. « qui se meut de soi-même »; dalmate < lat. Dalmatae, -arum « Dalmates, habitants de la Dalmatie »; pirate < lat. pirata, gr. « pirate, corsaire »; primate < lat. primas, -atis « qui est au premier rang » d'où « animal de l'ordre des mammifères placentaires, à dentition complète et à main préhensible » (Pt ROB.); spartiate < lat. Spartiatae, -arum « spartiates, habitants de Sparte » d'où asiate p. dér. régr. sur asiatique, de même diplomate dér. régr. de diplomatique (de diplôme, lat. diploma < gr. « papier double »), numismate sur diplomate, adj. (lat. numisma, gr. « monnaie »).
BBG. — Canada 1930. — DUB. Dér. 1962, p. 20, 104. — DUVAL 1959. — GRAND. 1962. — UV.-CHAPMAN 1956.

-ate
Élément servant à former de nombreux substantifs masculins, dans le domaine de la chimie.
1 Désigne les sels ou esters obtenus par l'action d'un acide en -ique, sur une base ou un alcool. || Ex. : alginate, carbonate, manganate, silicate; citrate, salicylate.
2 Plus rarement, désigne des corps qui ne sont pas des sels (ex. : alcoolate, hydrate).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ate — (in Greek ατή; two syllables in either language) a Greek word for ruin, folly, delusion , is the action performed by the hero, usually because of his or her hubris that leads to his or her death or downfall. There is also a goddess by that name …   Wikipedia

  • ATE Ib — ČSD Baureihe 253.2 Nummerierung: ATE Ia 3–5, 70–73 ČSD 253.201–207 Anzahl: 7 Hersteller: Wiener Neustädter Lokomotivfabrik Baujahr(e) …   Deutsch Wikipedia

  • ATE Ie — ČSD Baureihe 344.6 Nummerierung: ATE Ie 147–148 (alt) ATE Ie 211–220 (neu) ČSD 344.601–610 Anzahl: 10 Hersteller: Erste Böhmisch Mährische Maschinenfabrik, Prag. Baujahr(e): 1908–1914 Ausmusterung: 1954 …   Deutsch Wikipedia

  • ATE — steht für: Ate (Mythologie), eine Gestalt in der griechischen Mythologie Ate (Asteroid), einen Asteroiden ein historisches Dorf im nauruischen Distrikt Anibare, siehe Ate (Nauru). Die Abkürzung ATE steht für: Automatic Test Equipment das… …   Deutsch Wikipedia

  • ATE X — ATE X ČSD 200.1 Nummerierung: ATE X 6–7 ČSD 200.101 Anzahl: ATE: 2 ČSD: 1 (von ATE) Hersteller: Wr. Neustadt Baujahr(e): 1899 Ausmusterung: 1928 Achsformel: B n2t …   Deutsch Wikipedia

  • ATE Id — ATE Id / ČSD 334.4 / ČSD 344.3 Nummerierung: ATE Id 145–146 ČSD 334.401−102 ČSD 344.337−338 Anzahl: 2 Hersteller: StEG Baujahr(e) …   Deutsch Wikipedia

  • ATE If — ČSD Baureihe 354.8 DRB 35.4 Nummerierung: ATE If 150 152 ČSD 354.801 803 35 401–403 Anzahl: 3 Hersteller: Wiener Neustädter Lokomotivfabrik, Wien …   Deutsch Wikipedia

  • Ate — ist der Name von: Ate (Mythologie), eine Gestalt in der griechischen Mythologie (111) Ate, einem Asteroiden Ate (Nauru), ein historisches Dorf im nauruischen Distrikt Anibare Ate (Bezirk), Bezirk der peruanischen Hauptstadt Lima Die Abkürzung ATE …   Deutsch Wikipedia

  • Ate — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • até — prep. 1. Indica de limite ou termo espacial (ex.: só podes ir até ali), temporal (ex.: o prazo é até amanhã) ou quantitativo (ex.: o recinto pode receber até 1000 pessoas). 2. Indica lugar de destino (ex.: planeamos ir até Bragança). • adv.… …   Dicionário da Língua Portuguesa

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”